QUE TON ALIMENT SOIT TA PREMIERE MEDECINE !

              QUE TON  ALIMENT SOIT TA PREMIERE MEDECINE !   

 Le Gluten :    Protéines que l'homme ne peut pas digérer.http://www.la-decroissance.com/index.php/sante-nouvelle-science-de-guerir/146-poison-wheat-gluten-and-glutamate-why

 Pour préserver la planète, l’homme devra modifier son alimentation 

Le gouvernement français missionne le représentant du lobby semencier pour supprimer les droits des agriculteurs sur leurs semences !

 Le glutamate lié aux douleurs chroniques

 

"Que ton aliment soit ta première médecine".

Ce conseil d’Hippocrate (460-356 avant J.-C.), père de la médecine moderne, n’a jamais perdu de sa pertinence.

D’abord un neurotransmetteur naturel associé à l’apprentissage et la mémoire, le glutamate se retrouve aussi dans la nourriture que l’on consomme. 12 mots de plus

  • De la Mutualité sociale agricole (MSA) à l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Marie-Monique Robin a recueilli les témoignages de tous les experts impliqués dans le système de règlementation, la recherche ou l’utilisation des produits chimiques. Et les a mis face à leurs contradictions: les décisions de l’OMS basées sur des études confidentielles fournies par les industriels, l’Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) qui emploie des experts également salariés dans des entreprises utilisant des produits chimiques,  les listes de produits cancérigènes du Circ (Centre international de recherche sur le cancer) qui ne correspondent pas aux conclusions de certains de leurs rapports…

«La littérature scientifique est polluée par des études faites sur mesure pour l’industrie», dénonce Marie-Monique Robin. Et lorsque les autorités, Efsa ou OMS, tentent de fixer des limites de consommation des produits chimiques, « doses journalières admissibles » ou «limites maximales de résidus», la complexité de la tâche les transforme en «acrobates des limites»: «Nous sommes dans une société du risque où nous acceptons des effets collatéraux au nom du progrès», analyse Marie-Monique Robin.

Alors que l’OMS a qualifié d’«épidémie» l’augmentation du nombre de cancers dans les pays développés depuis une trentaine d’années, Marie-Monique Robin veut démontrer qu’il n’est plus possible aujourd’hui de dire que les produits chimiques présents dans l’alimentation n’y sont pas liés. En prenant notamment pour preuve les agriculteurs, victimes «à la source» des produits phytosanitaires, qui sont de plus en plus nombreux à affirmer que les cancers ou les maladies neuro-dégénératives dont ils sont victimes sont causées par les pesticides.
À la fin du film il est dit que ton aliment soit ta médecine et ta médecine ton aliment.

Une citation populaire d’Hyppocrate qui est la base d’une vie en santé. Manger est un besoin fondamentale. Nous devons redéfinir nos valeurs alimentaires. Revenir à l’essentiel. Dicter au compagnies ce que l’on veut voir et ce que l’on ne veut pas voir sur les tablettes des épiceries.

Le pouvoir citoyens est bien plus grand que l’on peut penser.

L’histoire l’a démontré à plusieurs reprises. Si nous arrêtons tous d’acheter leur produits empoisonnés ils n’auront pas d’autres choix que de se plier à nos exigeances alimentaires, sinon il est clair qu’ils fermeront boutique asser rapidement.

Manger bio coute il vraiment plus cher?

Non, car lorsqu’on mange bio on ne gaspille plus et on achète que ce que l’on a vraiment besoin. De plus lorsqu’on le fait pour les bonnes raisons et bien de nouvelles valeurs s’installent petit à petit dans notre vie. Faites le test. Sinon et bien acceptez les conséquences et ne pointez pas du doigt les industriels, lorsque nous acceptons de vivre dans un système basé sur le capitalisme et le consumérisme il ne faut pas s’étonner de tout cela.

Vous savez que la tentation vient de la publicité qui vous lave le cerveau à votre insu, et bien débarassez vous de votre téléviseur et revenez à l’éssentiel.

Mais là encore, je sais très bien que beaucoup regarderont ce documentaire sans changer leur habitudes car cela est un trop gros « sacrifice ». Si votre santé et le respect de l’environnement ne compte pas pour vous et bien faites le pour la force du nombre. C’est la seule façon que nous avons pour faire changer les choses. Il est utopique de penser que des systèmes régulés par les gouvernements ou bien régulés par des membres ayant des intérêts avec les corporations qui nous ont déja trahi de nombreuses fois dans le passé, changeront leur fusil d’épaule du jour au lendemain. Devenons des consommateurs responsables et avisés. Cherchons la vérité et diffusons cette information pour le bien de tous.

 

Le film complet de 2 heures: Notre poison quotidien de Marie-Monique Robin